Les droits humains: un bien précieux!

par bernard De vos

160€ récoltés

Depuis 100 ans, la ligue des droits humains est devenue, au fil du temps, une « conscience qui sonne l’alarme » pour reprendre la belle expression de P.-H Teitgen en 1849 à propos de la Cour européenne des droits de l’homme. Plus que jamais, au moment où les repères se brouillent, où les inégalités et les injustices se creusent encore, nous avons besoin d’une autorité morale, d’une parole libre et indépendante: La ligue des droits humains incarne cette parole qui lutte. Et ne se soumet pas.

Notre engagement, parmi d’autres, en faveur des droits de l’enfant nous rassemble depuis de longues années. C’est une évidence mais il faut le rappeler sans cesse : les droits de l’enfant sont des droits humains, des droits fondamentaux, comme tous les autres et avec tous les autres.

Les enfants et les jeunes ont droit, de la même manière et sans discrimination, à la vie et à la vie privée, à une justice indépendante et impartiale, à la liberté d’opinion, de conscience et d’expression. Ils ont droit aussi, sans hiérarchie aucune, à la santé et à un environnement sain, à la culture et à l’éducation. C’est en reconnaissant pleinement aux enfants et aux jeunes leurs droits, en leur accordant la dignité de sujets de droits, qu’ils pourront accéder à la responsabilité et aux devoirs. Il n’y a pas d’autre voie et celle-ci nous engage collectivement.

Si les droits humains constituent pour tous et surtout pour les plus vulnérables un « bien précieux » (« a precious asset », comme le disent sobrement les Anglais !) ils sont aujourd’hui mis en cause et le danger de régressions n’a jamais été aussi réel. La pauvreté qui plonge ses racines dans le terreau des injustices sociales est une insulte aux droits humains et le fossoyeur des droits de l’enfant. Les mesures d’austérité, aveugles et sourdes aux droits humains élémentaires, sont des mesures irresponsables dont les gouvernements devront assumer la responsabilité. En période de crise, le respect des droits humains n’est pas un luxe, mais une nécessité.

Cette nécessité à un prix, celui de l’indépendance. Elle passe par des bâtiments adaptés et solidaires. C’est le projet de la Maison des droits humains à Bruxelles , pour lequel nous unissons nos forces. Pour qu'ensemble, avec toutes celles et tous ceux qui chérissent la liberté et la justice nous puissions y défendre nos droits en un seul et même lieu.

Ce projet n’est pas un rêve. C’est une évidence. Qui ne pourra se réaliser que grâce à vous! A deux, après bien d'autres, nous vous invitons à soutenir ce magnifique projet!


Françoise Tulkens, Ancienne juge à la Cour Européenne des droits de l'homme, Ancienne présidente de la Ligue des droits de l'homme.

Bernard De Vos, Délégué général aux droits de l'enfant.

( vos dons sont déductibles dès 40 euros)

— bernard

Depuis plus de 100 ans, la Ligue des droits humains et la Liga voor Mensenrechten combattent les atteintes aux droits fondamentaux en Belgique. La Ligue exerce un rôle de contre-pouvoir indépendant de tout parti ou mouvement politique. Elle défend activement l’accès de toute personne à une justice équitable, à l’éducation, au travail et à une vie digne. La Ligue n’envisage pas les droits humains comme une fin en soi mais comme un moyen de transformer les pratiques sociales pour plus de justice, de liberté, d'égalité et de solidarité. Association reconnue d’éducation permanente, la Ligue sensibilise un large public aux enjeux de société liés aux droits humains dans un objectif d’émancipation. La Ligue entend ainsi permettre à toute personne de se poser en citoyen·ne critique et responsable par rapport aux enjeux de son temps.

En janvier 2020, la Ligue et la Liga ont décidé d’acheter ensemble un bâtiment à Bruxelles pour créer la Maison des droits humains. Situé à Molenbeek, cet espace de 550 m² deviendra un lieu de référence dédié à la promotion des droits fondamentaux. Un lieu pour nous renforcer mutuellement et garantir notre indépendance. Un lieu où se croiseront une centaine de défenseur·euse·s des droits humains, salarié·e·s et bénévoles, et où nous pourrons organiser des formations et des séminaires pour le grand public. Le coût total de la Maison (achat, frais et travaux d’aménagement) est de 1.150.000 €. Grâce à nos fonds propres et à un crédit bancaire, nous avons réuni 750.000 €. Nous devons donc trouver 400.000 € pour boucler le budget. La Maison des droits humains est une occasion unique de nous soutenir, de construire ensemble un avenir plus juste, plus démocratique et plus solidaire.

Donations (3)

3 fantastiques donateurs soutiennent "Les droits humains: un bien précieux!"
50 €
Anonyme
10 €
Christelle
100 €
Séverine

Posons les bases!

Je m'inscris →

banner_img_event_pub